Le site de référence pour mieux comprendre l’homéopathie

4 bonnes raisons de consulter un médecin homéopathe

consultation4 bonnes raisons de consulter un médecin homéopathe

En France, un médecin homéopathe est nécessairement un médecin généraliste ou spécialiste qui a suivi en complément de ses études de médecine un cursus diplômant en homéopathie. Préventive, prédictive, personnalisée et participative, l’homéopathie est considérée comme une pratique médicale complémentaire des traitements conventionnels lorsqu’ils sont indiqués.

Pourquoi consulter un médecin homéopathe plutôt qu’un médecin généraliste classique ?

1. Le médecin homéopathe a une double compétence : sa formation spécifique lui permet d’être l’unique interlocuteur capable de déterminer le choix de la thérapeutique : conventionnelle, homéopathique ou les deux.

2. La consultation chez un médecin homéopathe permet de garantir le bon usage des traitements homéopathiques et d’adapter leur prescription en fonction des réactions individuelles de leurs patients (allergies, sensibilités, variations hormonales, etc.). Au quotidien, l’automédication en homéopathie s’avère efficace pour traiter quelques pathologies bénignes. Toutefois, pour les pathologies chroniques ou récidivantes, et même pendant la grossesse, le diagnostic médical du médecin homéopathe est nécessaire.

Il est important de noter que cette démarche de diagnostic médical n’existe pas dans d’autres pratiques de soins et de bien-être.

3. Le médecin homéopathe anticipe les facteurs de risque en fonction de l’histoire personnelle du patient : chaque patient a son histoire émaillée par des maladies récurrentes (eczéma, asthme, migraines), associées à un tempérament spécifique (anxieux, émotif, expansif) et à des réactions à l’environnement plus ou moins adaptées.

Les médecins homéopathes connaissent mieux à ce jour ces facteurs de risques, notamment, concernant les maladies chroniques en lien avec la génétique comme les facteurs HLA qui associe des antigènes immunitaires à certaines maladies auto-immunes ou les composantes épigénétiques, informations complémentaires aux gênes, favorisants l’expression ou non des symptômes.

4. Le médecin homéopathe permet à chacun de se soigner durablement : il accorde une attention particulière à l’hygiène de vie du patient et l’aide à tout faire pour limiter les déchets toxiques médicamenteux.

Une consultation chez un médecin homéopathe consiste en une prise en charge raisonnée et respectueuse de chacun et de ses capacités à guérir. Le libre choix de son médecin et des possibilités thérapeutiques proposées est essentiel.

Trouvez facilement un médecin homéopathe sur le site du Syndicat National des Médecins Homéopathes Français (SNMHF) : https://www.snmhf.net/fr/le-snmhf/recherche-dans-annuaire

HoméoFrance, un collectif qui rassemble les acteurs de l’homéopathie (patients, professionnels de santé, enseignants, chercheurs, industriels du médicaments) s’engage à fournir aux français soucieux de leur santé, des solutions en faveur d’une médecine responsable et durable. Crédit Photo : cottonbro provenant de Pexels

Comment réduire les risques liés à la prise de médicaments pendant la grossesse ?

S’il est communément admis que la consommation d’alcool ou de tabac est dangereuse pendant la grossesse, il n’en est pas toujours de même pour la prise de médicaments pendant cette période. Les femmes enceintes s’estiment d’ailleurs insuffisamment informées par rapport aux risques liés à la prise de médicaments pendant la grossesse, comme le prouve la récente enquête de l’ANSM.

Il est donc non seulement indispensable d’informer les femmes enceintes quand aux conséquences de la prise de médicaments, mais il faut également leur proposer une alternative sûre et efficace pour les soulager.

Car si la prise de médicaments est banalisée pendant la grossesse, c’est parce que trop souvent malheureusement, c’est la seule solution qui est proposée.

Or, d’autres possibilités existent qui ont fait la preuve de leur innocuité pendant la grossesse. C’est notamment le cas de l’homéopathie. En effet, les médicaments homéopathiques (sauf ceux dont la galénique utilise de l’alcool) sont sans danger pendant la grossesse et tout à fait efficaces pour prendre en charge les maux de la grossesse. Et les sages-femmes ne s’y sont pas trompées puisque nombre d’entre elles se forment à l’homéopathie pour mieux accompagner leurs patientes pendant la grossesse ou l’allaitement maternel. Et ce, d’autant plus que la prescription des médicaments homéopathiques leur est autorisée depuis octobre 2011.

A rappeler enfin que la pertinence de l’utilisation des médicaments homéopathiques pendant la grossesse est encore accrue quand ils sont prescrits ou conseillés par des professionnels de santé (qu’ils soient sages-femmes, médecins ou pharmaciens) formés à l’homéopathie.

Anne Sophie Huart

Sage-femme homéopathe pour HoméoFrance

Webmaster: MS-TRADING 2020