Le site de référence pour mieux comprendre l’homéopathie

Communiqué Presse 7 10 2021

Crise sanitaire : quelle prise en charge éco-responsable

de la santé mentale des jeunes selon le collectif HoméoFrance ?

Un réseau d’experts pour façonner l’éco-médecine de demain

Paris, le 7 octobre 2021. Dans le cadre de la prise en charge des patients durant la pandémie, les membres du réseau HoméoFrance - professionnels de santé, enseignants, chercheurs, industriels du médicament - se mobilisent pour répondre aux conséquences psychiatriques préoccupantes observées chez les enfants, adolescents et jeunes adultes.

Experts sur le sujet de la santé éco-responsable, conscients de leur devoir social, ce collectif pluridisciplinaire délivre à l’heure des élections présidentielles, une réflexion collaborative sur la qualité des politiques de santé et propose des solutions adaptées.

La détresse psychologique des jeunes : un constat alarmant

La crise sanitaire met à mal la santé mentale des jeunes. En effet, selon une récente enquête réalisée par Ipsos[1], près d’1 jeune sur 3 souffre de troubles de santé mentale. 13,5 % des Français âgés de 15 ans ou plus ont souffert de syndromes dépressifs suite au premier confinement, soit presque 1 personne sur 7 (+2,5 points par rapport à 2019). La hausse des syndromes dépressifs est particulièrement importante chez les 15-24 ans (22,0 % en mai 2020, contre 10,1 % en 2019) et chez les femmes (15,8 % en 2020, contre 12,5 % en 2019).[2]

« Phobies, anxiété, addictions, troubles du sommeil et de l’alimentation, depuis plus d’un an nous assistons à une hausse significative des consultations psychiatriques de nos confrères. », indique le Dr Antoine Demonceaux, psychanalyste et président du collectif HoméoFrance.

Comment réduire la pression que subissent nos jeunes et son impact sur le long terme ? Permettre à chacun de se soigner durablement. Selon le collectif HoméoFrance, ce stress néfaste pour la santé doit faire l’objet d’une intervention préventive. En proposant une prise en charge éco-responsable des troubles les plus fréquents, HoméoFrance prend en considération les enjeux environnementaux, l’égalité d’accès aux soins et l’amélioration de la qualité de vie des Français.

Un contexte favorable à une approche collaborative des soins

S’engager dans une prise en charge globale du patient, s’appuyer sur l’expertise des médecins généralistes, des pédiatres, renforcer le travail partenarial entre les institutions et l’ensemble des professionnels pouvant être amenés à agir dans le contexte de leur métier, constituent des pistes pour faciliter l’accès des patients à leurs droits, à la sécurité et à la santé.

Aujourd’hui, les jeunes accordent plus d’importance à leur santé et à leur qualité de vie, elles sont devenues des priorités. « Pour 92 % des jeunes, il est nécessaire de parler de santé mentale et 80 % d’entre eux déclarent que ce sera même l’élément le plus décisif en 2030. »[3] Par ailleurs, les patients veulent un système de santé intégré, fusionnant les thérapeutiques conventionnelles au besoin et l’accès à des médicaments peu toxiques, soutenant leur santé naturelle chaque fois que possible. Désormais, « plus de 44% des Français utilisent des thérapeutiques complémentaires et alternatives[4] ».

Les nouvelles pratiques d’une santé éco-responsable

Pour le collectif HoméoFrance, dont les membres jouent un rôle central dans le système de santé français, améliorer la prise en charge de ces patients est une réalité quotidienne. Celle-ci doit être fondée sur un équilibre entre expertise médicale, besoin humain et respect de l’environnement.

« Être en bonne santé, c’est devenir responsable de sa santé. En pratiquant une activité physique régulière, en gérant mieux ses émotions et en ayant une alimentation variée, les Français améliorent leur espérance de vie et leur bien-être. Une santé durable, est une santé qui permet un état complet de bien-être physique, mental et social tout au long de la vie. », souligne le Dr Antoine Demonceaux.

Afin d’y parvenir, le réseau HoméoFrance dévoilera prochainement aux pouvoirs publics son plan d’action applicable en France visant à fédérer l’ensemble des professionnels de santé autour d’un projet porteur de sens pour les jeunes générations.  A travers cette initiative, HoméoFrance participe à la construction d’une politique de santé cohérente pour les enfants et les jeunes

  1. Moi et ma santé: être responsable de sa santé, améliorer son hygiène de vie et choisir avec son médecin généraliste un traitement efficace et peu toxique.
  2. Moi et l’environnement: tout faire pour limiter les déchets toxiques médicamenteux.
  3. Moi et les autres: travailler sur la relation sociale et faire attention aux autres.

Ce modèle innovant centré sur les besoins du patient est la clé d’une meilleure prise en charge, globale et coordonnée. Il ne peut passer que par une médecine intégrative qui utilise les progrès indéniables des outils thérapeutiques actuels associés aux pratiques complémentaires de santé.

A propos d’HoméoFrance : L’association HoméoFrance est le premier réseau pluridisciplinaire permettant sur une même plateforme de faire travailler ensemble : patients, professionnels de santé, industriels du médicament, enseignants, chercheurs, institutionnels. Créée en février 2020 et présidée actuellement par le Dr Antoine Demonceaux, HoméoFrance œuvre auprès des patients de la France entière pour leur proposer des solutions en faveur d’une médecine responsable et durable. Pour en savoir plus : HOMÉOFRANCE (homeofrance.fr)

 

[1] Enquête réalisée par Ipsos pour la Fondation FondaMental, du 20 au 26 novembre 2020 auprès de, auprès de 1 300 personnes constituant un échantillon principal de 1000 Français, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus et un sur-échantillon de 300 jeunes âgés de 18-24 ans. Au total de l’échantillon, 404 jeunes âgés de 18 à 24 ans ont été interrogé.

[2] Enquête Epicov réalisée auprès de 135 000 personnes en mai 2020, direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, mars 2021.

[3] L’analyse de ce phénomène a été menée par Élodie Gentina, professeur-chercheur en marketing à l’Institut d’économie scientifique et de gestion (IÉSEG School of Management).

[4] A-MCA (Agence des médecines complémentaires et alternatives)

Communiqués de presse

 

CONFIANTS DANS L’AVENIR

Communiqué de Presse - Janvier 2021

 

LES ACTEURS DE l’HOMÉOPATHIE FRANÇAISE DEMANDENT UN MORATOIRE AU GOUVERNEMENT

Communiqué de Presse - Octobre 2020

 

« Garantir un accès à tous les patients, d’une homéopathie remboursée prescrite par des professionnels de santé diplômés »

Joël Siccardi, Président d’HoméoFrance

Pour une santé responsable et durable,

Les acteurs de l’homéopathie se rassemblent au sein de l’association « HoméoFrance »

Communiqué de Presse - Juin 2020

Webmaster: MS-TRADING 2020